Crato

CMC_8671
Portique du Palais du Prieur du Crato

La ville du Crato a été fondée par les Carthaginois il y a plus de 2500 ans.

Elle fut conquise par les Romains en 60 av. J.-C. qui en font un centre militaire, politique et administratif important.

La ville subit ensuite l’occupation des Vandales et des Alains, tombe aux mains des Wisigoths en 582, puis sera occupée par les Maures à partir du début du VIIIe siècle.

Cette ville restera sous domination musulmane pendant près de cinq siècles, jusqu’à ce qu’elle soit reconquise en 1160 par le premier Roi du Portugal, D. Afonso Henriques.

En 1232, le Roi D. Sancho II offre la ville alors appelée Ucrate à l’Ordre des Hospitaliers qui en font leur siège en 1335 .

Pour l’installation de l’Ordre, on fait alors construire le Monastère de Flor da Rosa, dans les proches environs du Crato et qui devient ainsi la maison mère de l’Ordre.

Comme preuve de l’attachement des rois du Portugal à la ville du Crato, deux mariages royaux y furent célébrés: celui du roi D. Manuel I avec Dona Leonor (1518) et celui du roi D. João III avec Dona Catarina (1525), toutes les deux sœurs de l’empereur Charles V. Ce fut l’âge d’or du Crato, juste avant la période espagnole (1580-1640).

Lors de la Guerre de Restauration (1640-1668), qui visa la récupération de l’indépendance portugaise vis-à-vis de la cour espagnole, la ville entre en déclin après être tombée aux mains de D. Juan d’Autriche qui détruit la grande majorité des archives de l’Ordre des Hospitaliers.

Après une embellie à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, le Crato est aujourd’hui une petite ville aux maisons blanches à encadrements de granit et ocre jaune, où surplombent de magnifiques paysages nobles et dégagés. On y respire le calme typiquement « alentejano ».

Plusieurs monuments, dont le château, la tour de l’Horloge, la tribune du palais du Prieur, l’église Mère, signent la noble ville et parmi les maisons du centre historique de la ville, beaucoup datent du XVIIe et du XVIIIe siècles. En se promenant dans les rues pavées, on aperçoit çà et là la croix aux 8 pointes, témoin de l’importance de l’Ordre de Malte dans l’histoire de cette région.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s